La bibliothèque des coeurs cabossés, BIVALD Katarina

gqar_z

Je pense que tout le monde l’aura remarqué mais sur ma chaine Youtube, je me suis maintenant tournée vers du booktube que vers de la beauté. J’explique clairement pourquoi mais c’est parce qu’en fait, je me suis tout simplement lassée de la beauté, du fait que ça coute au minimum 50€ la dernière palette à la mode et que j’en possède tellement qu’à force, je ne sais plus où me donner de la tête. J’ai donc stoppé mon abonnement chez Glossybox (j’y étais depuis presque un an autant dire un record chez moi) pour me tourner vers d’autres choses et donc partir en quête d’un renouveau.

Alors c’est sans grande surprise si aujourd’hui, je reviens sur le blog pour un avis sur un livre dont j’ai parlé dans les grandes lignes dans mon avant dernière vidéo « update lecture » et il s’agit de La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald. J’ai énormément entendu parler de ce livre et le challenge lancé par le bookinosaure (un groupe facebook) m’a permis de me lancer dans le bain. Je me suis donc procurée le roman qui était en poche et je dois dire que je ne suis pas déçue.

51eglzvyb2bl-_sx195_

Donc de quoi ça parle globalement ?

« Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel… »

Autant dire que le roman m’a tout de suite parlé. Car en effet, je me sens un peu comme Sara. Je n’ai pas d’homme dans ma vie, je ne vis que pour mes livres ou mon chat et enfin ma carrière professionnelle n’a pas encore démarré. Donc si une femme comme Amy m’avait demandée de débarquer du jour au lendemain aux USA pour me loger, nourrir, blanchir, je pense que je n’aurai pas dit non.

On suit donc les aventures de Sara qui nous expose son point de vue dans les chapitres avec divers personnes appartenant à une petite communauté. Je pense notamment au personnage masculin principal Tom, jeune homme peu aimable, un peu à la Mr Darcy dans Orgueil & Préjugés si bien qu’au début on a du mal avec ce personnage. Mais on finit par s’attacher à chacun d’eux. Que ça soit la grenouille de bénitier pas si chaste que ça, le couple de gays (forcément), l’ami qui a des problèmes, les commères de la ville. Tous les clichés y sont. Si bien qu’on dévore le livre en un rien de temps. Chaque personnage est attachant, approfondi à sa manière puisqu’on retrouve divers points de vue et pas seulement celui de Sara et même celui d’Amy. Alors, je sais ce que certains diront « mais Amy, elle est pas censée être morte ? » Eh bien si. Mais le roman est tellement bien fait qu’on ne s’y perd pas et que la destinée de Sara n’est pas la seule qui nous intéresse.

Donc certes je dois dire que l’histoire en soi n’est pas tellement innovante. Une étrangère qui débarque chez les Yankee et les gens qui se mêlent de sa vie mais pour un mois de septembre plutôt mouvementé, cette lecture fut rafraichissante, prenante même. Je pense que j’éviterai de vous spoiler en approfondissant mon point de vue mais en gros si vous avez une âme de vieille fille/vieux garçon, que vous aimez les livres, les cancans et tout ça, je pense que ce livre est fait pour vous. Le seul reproche que j’aurai à faire serait que les personnages sont assez stéréotypés et donc on peut vite tomber dedans comme se mettre à haïr la grenouille. Mais ça passe assez vite.

large

Ma note est donc de 17/20 ce qui est assez exceptionnelle puisque je ne trouve presque rien à redire sur ce roman et que j’ai passé un bon moment.

J’espère que cette critique (qui est certes moins approfondie que celle que j’avais faite précédemment) et son nouveau format vous plaira. Bien entendu, je vous passe les moments où j’ai gueulé contre Sara pour qu’elle se sorte de son monde imaginaire, vous me connaissez à force.

tumblr_nckhxeqn8l1u007ujo1_500

Vous pouvez retrouver ce livre à la FNAC au prix de 8€ (pas cher pas cher)

En attendant, j’espère que vous aussi vous avez fait/faites de bonnes lectures !

Je vous embrasse

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s