N’oublie pas mon petit soulier, KATZ Gabriel

giphy15

J’ai failli faire un « Lundi, que lisez-vous ? » mais je ne voyais pas l’intérêt de commencer ce genre d’articles sachant que nous sommes à trois semaines de la fin d’année. Autant commencer directement le lundi 2 janvier, héhé –j’essaierai d’être régulière- je vous le promets. Bref, donc hier le blog s’est retrouvé vide et pour cause mes poulets que c’était dimanche et le dimanche on ne travaille pas. Jour du seigneur, tout ça tout ça. Et soyons honnête j’avais la flemme d’allumer le PC. SAUF MES POULETS QUE HIER J’AI LU DEUX ROMANS EN UNE JOURNEE. Oups, sorry not sorry. Je me retrouve avec six critiques de retard donc on ne va pas tarder et je vais d’emblée vous parler du troisième ouvrage que j’ai lu pour le cold winter challenge écrit par Dieu Gabriel Katz. Non mais depuis que j’ai lu Aeternia, je ne m’en remets pas. En plus j’ai rencontré l’auteur en vrai et il est trop sympa. Donc ça n’a fait qu’augmenter mon désir de lire tous ses ouvrages –sauf que mon compte bancaire me déteste à l’heure actuel- et donc je pense me procurer tous ses ouvrages incessamment sous peu. Même celui que j’ai lu et faire un autel tu vois avec des bougies et tout –grosse groupie-. Donc je reviens pour vous parler de son roman policier du nom de « N’oublie pas mon petit soulier » et j’ai trouvé cette couverture absolument magnifaïke.

Mais de quoi est-ce que ça parle ?

9782702442609-001-x_0

« En acceptant ce job de Père Noël aux grands magasins, Benjamin Varenne ne s’attendait pas à déclencher un cataclysme dans sa petite vie de comédien raté. Beau gosse, séducteur, il va flasher sur la seule fille de Paris qu’il aurait mieux fait d’éviter comme la peste. Il faut dire que Victoire, cette petite blonde irrésistible, n’est pas la gosse de riche qu’elle a l’air d’être, mais la femme d’un mafieux albanais, qui ne plaisante pas avec le code d’honneur.

Happé dans un engrenage de luxe et de violence dont il ne maîtrise pas les rouages, Benjamin va devoir improviser et, contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas ce qu’il fait de mieux. Des palaces parisiens aux îles paradisiaques du golfe de Thaïlande, il va vivre le Noël le plus mouvementé de sa vie… »

tumblr_inline_n737j3baxf1qgshn1

Donc on commence avec le looser de base : Benjamin –ça me fait penser à l’un des gamins à l’école- acteur raté, qui habite dans un appartement miteux, mange de la pizza tous les jours et a la fâcheuse habitude de laisser tomber ses jobs pour des nanas. Ok, le gars ça nous donne l’ambiance. Il se traine un chat obèse –comme moi- et un pote boulet –pas comme moi- qui squatte chez lui pour sa console. Dans mon cas le boulet ça serait moi. Je squatte chez mon pote pour sa baignoire bref trêve de racontage de life. Un jour, il va rencontrer Victoire et elle mais j’ai eu tellement envie de la baffer. Est-ce que quelqu’un dôté d’un cerveau connait Hell de Lolita Pill ? Parce que Victoire c’est exactement Hell. La nana insupportable, trop chiante qui quand elle veut quelque chose : elle doit l’obtenir. Sauf que Benjamin ce n’est pas Andréas et il ne risque pas de venir comme lui. Benjamin, il a un peu de plomb dans la cervelle mais dans ce coup-ci, il fut plus commandé par son troisième membre que par le cerveau en question. Il couche avec la nana et le lendemain, il trouve une mamie albanaise dans le salon de sa conquête qui lui tire dessus. Là, tu te dis « wtf » mais le reste de l’histoire… c’était tordant.

wthell

Benjamin se fait avoir comme un bleu plusieurs fois et je dois tirer mon chapeau à Victoire. J’adore Benjamin, je me suis prise d’affection pour lui mais elle… J’ai juste envie de la taper. Au final, c’était une histoire sympa, sans prise de tête que j’ai dévoré et je dois dire que Benjamin ne m’a pas déçu. Il était fidèle à lui-même mais du début à la fin et j’ai adoré retrouver la plume de Gabriel Katz bien que je l’avoue, je n’ai pas reconnu son style. Il change du tout au tout et c’est ce que j’apprécie chez un auteur. Il est capable de tout écrire. (Quoique je l’attends dans de la romance) J’apprécie qu’un auteur ne se cantonne pas à un seul style. Donc je me souviens qu’Aeternia avait été pour moi LE COUP DE CŒUR DU SIECLE. Mais je ne peux pas le détrôner avec celui-ci donc je lui mets la note de 19/20 car vous me connaissez mes amours, je ne suis pas thriller mais celui-là, j’ai ri, pesté (dans toutes les langues que je connais), j’ai pleuré (quasiment) dooonc pour moi Gabriel Katz c’est l’auteur à découvrir. Pis le mec aime Spartacus donc pour moi, il a tout compris.

Et vous, l’avez-vous lu ?

Avez-vous des auteurs dans le même genre à me conseiller ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s