Héritiers des highlands: Le Ravisseur par QUINN Paula

sneezy

TROIS JOURS DE RETARD ! Honteux ! C’est honteux ! J’ai honte de moi, vous ne pouvez pas savoir à quel point ! Bref, je vous reviens aujourd’hui pour vous parler lecture –tiens ça change dis donc- mais qui ne concerne pas le cold winter challenge. Ce n’est pas que j’en ai eu marre, bien au contraire. Non, c’est surtout que je voulais lire autre chose pour varier un peu et ne pas faire une overdose des lectures de Noël. Elles sont magnifiques mais un peu trop niaises parfois. Donc, je me suis demandée s’il y avait des livres sur les highlanders (non, je ne parle pas des mecs qui sont immortels comme dans la série) et je n’ai pas été déçue puisque j’ai eu de nombreux titres qui se sont ajoutés à ma pile à lire/wishlist.

Comme vous l’aurez compris, je reviens avec le premier tome d’une saga familial Héritiers des Highlands : Le Ravisseur écrit par Paula Quinn. Allons checker un peu le résumé.

couv53472186

« 1685. Davina Montgomery est le secret le mieux gardé de la couronne. Fille de Jacques II, elle a grandi au couvent pour y recevoir clandestinement une éducation catholique. Lorsque son père meurt, elle doit lui succéder. Après un acte de trahison terrible, son identité est révélée, et sa place convoitée par des candidats au trône prêts à tout pour la supprimer. Heureusement, Robert MacGregor, fils d’un puissant lord Écossais et futur chef de clan, va la tirer de ce mauvais sort en l’emmenant jusqu’à son île de Skye natale. Pendant leur périlleuse chevauchée, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Bientôt, leur désir leur permettra de triompher de tous les obstacles… »

Déjà je dois dire que je déplore le fait qu’on apprenne que Davina soit la fille de Jacques II mais que peut-on y faire ? Ce genre de livre n’est pas fait pour son suspens. On s’en doute un peu. Alors j’ai cherché des informations sur l’auteure mais on nous apprend juste qu’elle est auteure de romance historique et qu’elle a publié quatre livres issus de cette saga : Héritiers des Highlands. Et autant dire que je vais tous les lire (en ebook car je n’ai plus de place dans ma bibliothèque).

Alors pour parler brièvement de l’histoire, on retrouve Davina qui est dans un couvent et celui-ci se retrouve pris d’assaut par Gilles (oui, oui Gilles) qui vient pour l’assassiner. Déjà ça donne le ton car la pauvre Davina n’a pas de chance. Elle qui voulait devenir nonne est la fille ainée du roi du moment et n’a jamais connu ni son père, ni sa mère. Famille de l’année ! Cependant, elle est secourue par Robert. Et que dire de Robert ? Monsieur muscles, brun aux cheveux longs, caractère de chien. Moi qui n’aime que les écossais roux, il ne m’a cependant pas laissé indifférente ni le reste de sa famille d’ailleurs. J’ai un peu lu les résumés des autres tomes et je suis ravie qu’on retrouve tous mes chouchous. Mais faisons les présentations de famille : nous avons Robert, le bon vieux bourrin qui attrape une femme comme un sac à patates et lui donne une bonne claque sur les fesses ; Tristan, le connard de la famille tombeur de ses dames, charmeur mais qui se fait remettre à sa place par Davina ; Connor l’exilé à Londres qui est un parfait gentleman ; Colin le petit dernier de la famille.

4d53effe37787
Quand même un grand classique ce film!

Comme dans toutes les romances, nous avons des scènes où nos héros se déchirent mais il n’y a pas trop de suspens bien qu’à la fin, mon petit cœur a fait quelques bonds. Donc, je suis plus que conquise par le style. La plume de l’auteure est très fine. Les descriptions très détaillées et enfin on ne peut pas dire que la femme ne connait pas son sujet. Elle maitrise parfaitement le sujet : highlanders. Et je lui dis bravo. Au départ l’héroïne était chiante mais je dois voir Davina comme une jeune femme qui se découvre peu à peu et découvre les autres. Elle a grandi dans un couvent et ne connait rien du monde extérieur. Et que dire si ce n’est qu’elle tombe sur ce géant brun un peu rustre. Bien sûr ils s’aiment mais ils rencontrent l’obstacle familial : Robert, profondément attaché à sa petite île où vit toute sa famille et Davina à son éducation anglaise et malgré tout à son père. La psychologie des personnages est assez approfondie pour ce genre de sujet.

Je lui donne donc l’excellente note de 18/20. Le seul petit défaut : le résumé qui nous en donne trop.

Et vous, lisez-vous ce genre de romans ?

Qu’en avez-vous pensé ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s