Un noël à New-York, PERRY Anne (Abandon)

giphy3

Si t’as 15 chroniques en retard, tape dans les mains. Si t’as 15 chroniques en retard… BREF. Je suis dans la mouise comme on dit si bien car j’ai effectivement 15 chroniques en retard (dont mon premier Colleen Hoover) et si tu veux voir ce que j’ai en retard, je t’invite à m’ajouter comme amie sur Livraddict (mon profil ici) pour voir ce qui va suivre sur mon blog. Alors, je reviens aujourd’hui avec un abandon (mon second) du cold winter challenge. Et je sais ce que vous vous dites « putain mais elle nous saoule avec son cold winter challenge » Je sais, j’ai encore trois-quatre chroniques à faire et après on n’en parle plus. Jusqu’à décembre prochain. Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas du genre à abandonner des livres. Souvent je les mets de côté comme Inferno et après, je reprends plus tard. Mais je n’abandonne pas. Sauf que ce livre-là, je me suis profondément ennuyée.

Mais Un Noël à New-York de quoi est-ce que ça parle ?

couv60461692

« Jemina Pitt, la fille du célèbre directeur de la Special Branch, a 23 ans durant l’hiver 1904. Elle décide d’accompagner sa jeune amie Delphinia Cardew à New York, sur le point de se marier avec l’aristocrate Brent Albright. Dans la haute société new-yorkaise, ce mariage est une grande affaire qui liera deux familles prodigieusement riches. Mais Jemina détecte une ombre mystérieuse planant sur la célébration. Maria, la mère de Delphinia, est absente de la fête et les Albright refusent de mentionner son nom. Et quand le frère du marié demande à Jemina de l’aider à retrouver Maria afin de prévenir un scandale, elle n’hésite pas à se lancer dans une enquête aussi inattendue que périlleuse.

De Hell’s Kitchen à Central Park, Jemina devra trouver son chemin à travers les rues enneigées de New York, sans se douter qu’un danger mortel la menace. »

En somme quand on lit le résumé, on se dit que ça va être sympa. Mais en fait, non. Je pense qu’il faut avoir lu les onze tomes précédents pour apprécier le style d’Anne Perry car en effet, il s’agit du douzième tome de la saga Histoires de Noël et je trouve que ça m’a pas mal bloqué. Le style d’écriture n’est pas mauvais mais pas marquant non plus car pour être honnête, je ne m’en souviens pas. On suit ici un personnage qui n’a au fond aucun caractère, qui se retrouve au cœur d’une enquête et qui dès qu’elle en a l’occasion sort la carte « Papa est flic ». Merci mais on l’a compris. L’intrigue se poursuit et devient sans queue ni tête. J’ai lu des romans policiers (tous les Agatha Christie par exemple) mais je n’y arrive pas avec la plume d’Anne Perry. J’avais à peine lue cinquante pages que je n’en pouvais plus. Je ne cessai de soupirer, je ne cessai de regarder combien de pages il me restait à lire et je trouvais le temps extrêmement long.

Donc, j’ai fait quelque chose que je déteste : j’ai lu la fin et quand j’ai vu que je n’avais rien manqué et que le suspens n’était pas insoutenable, j’ai supprimé l’ebook. Je ne lirai pas d’autres livres d’Anne Perry, je pense que cette auteure n’est pas pour moi. Et je lui mets la note de 05/20 comme au précédent ouvrage que j’ai abandonné sans aucun remord.

Une très large déception.

Pour une fois, je ne mets pas de musique, je suis désolée mais juste un petit gif pour démontrer mon irritation quant à cette lecture.

tumblr_lsuxkwmpwc1ql1a3no1_500

Et vous, l’avez-vous lu ?

Qu’en avez-vous pensé ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s