L’appel de ton sang, LANOIX Alexandra

tumblr_oeltod7tfk1r5pvieo3_500

Vous le savez, j’aime les romances et par-dessus tout, je suis fan de vampires. J’ai quasiment lu tous les classiques sur la question, Anne Rice, Stocker et l’année dernière je suis tombée amoureuse de la saga Les Larmes Rouges de Georgia Caldeira qui pour moi, frôle la perfection. Donc quand j’ai appris qu’Alexandra Lanoix (auteure de Rendez-vous avec ma star, Love me Like You Do, The Korsican) avait écrit une romance traitant du vampirisme, j’étais forcée, obligée de la lire. Seul hic, l’ebook sort officiellement le 29 mars et vous savez que je ne suis pas patiente. Encore une fois, je remercie l’auteure pour sa gentillesse de m’avoir faite parvenir son ebook en service presse afin que je le lise et que je vous donne mon avis. Qui sera objectif comme toujours.

Mais L’appel de ton sang, de quoi est-ce que ça parle ?

51nkj4lzxll-_sy346_

Rose est un vampire vieux de 200 ans. Celle-ci n’aspire qu’à une seule chose, retrouver la goutte de sang du premier tueur de vampires, qui lui donnera la possibilité de devenir humaine à nouveau. Lors d’un séjour chez son servant humain Caleb, Rose va être terriblement attirée par Samuel, un libraire humain et handicapé. Elle se pose bien des questions, car l’appel du sang ne se manifeste seulement pour trouver l’âme sœur qu’entre vampires. Pourtant, Rose est obsédée par Samuel et veut en savoir plus sur celui qui fait chavirer son existence et ses croyances.

 Nous suivons donc Rose –j’adore ce prénom- qui est une vampire depuis 200 ans. Comme tous les vampires, Rose est très belle, a une aura magnétique et a des « serviteurs » humains. Caleb. On la rencontre à La Nouvelle Orléans –qui est un lieu de prédilection pour les histoires surnaturelles- et elle est à la recherche de la goutte de sang provenant du premier chasseur de vampire. Un remède au vampirisme. Cette possibilité a largement été mise en avant dans The Vampire Diaries par exemple, Van Helsing avec le remède à la lycanthropie ou Teen Wolf (tuer l’alpha qui a fait de toi un loup garou peut te rendre apparence humaine). Donc, je ne vais pas vous mentir que j’ai trouvé le contenu cliché. De même que le principe d’âme sœur qui a été largement été exploité dans la saga de La confrérie de la Dague Noire (écrite par J. R. Ward). Samuel quant à lui est un humain banal, bancal même puisqu’il est estropié et la rencontre est des plus basiques. Cependant, on se prend assez vite à l’histoire.

catspeedreader

Je préfère passer outre la romance entre Rose et Samuel que je juge trop niaise pour m’intéresser à la mythologie mise en place par Alexandra Lanoix dans son livre. Les vampires sont considérés comme des sang-mêlé car ils n’existent plus aucun sang-pur. Ils se nourrissent de sang humain mais pas autant que dans les précédents ouvrages relatant le sujet. Enfin au niveau des chasseurs de vampires, le concept est un peu le même que dans la série The Vampire Diaries, dès qu’un chasseur meurt, un autre doit prendre sa place. Son corps, comme les vampires, subit une mutation pour devenir plus fort. Il se couvre de tatouage en latin et est pris de cette « soif » de tuer du vampire. C’est comme une sorte d’instinct qui force à agir. Le principe d’âme sœur est également intéressant. De compagne. Mais ce que je déplore au niveau de cette romance paranormale c’est que l’auteure ne développe pas assez le fait que Rose soit tombée sur Samuel. A-t-il quelque chose de spécial ? Une engeance particulière ? Je pense donc que cet ouvrage s’inscrit dans une saga. Je trouverai en effet dommage que l’auteure se stoppe maintenant en laissant le lecteur avec beaucoup de questions concernant son univers. Je trouve d’ailleurs le point « question » intéressant et démontre que bien que cet ouvrage soit maladroit, il nous tient en haleine. En effet, j’ai commencé tardivement le week-end à lire et pourtant, je n’ai pas lâché ce livre. Il faut dire que comme je l’ai dit précédemment, le vampirisme m’intéresse grandement. J’ai apprécié Rose que je trouve forte –pas trop vers la fin- mais qui encore une fois n’est pas assez exploité à mon goût. 294 pages pour un ouvrage de romance paranormale c’est très court. Mais connaissant le style de l’auteure, je pense qu’elle ne fera une suite. Il me semble d’ailleurs qu’une suite est prévue pour The Korsican. Qu’on me corrige si je me trompe.

Au niveau de l’intrigue principal, les rebondissements nous tiennent en haleine. Certains évènements se produisant sans qu’on s’y attende. L’héroïne se fait trahir et fait preuve d’un sadisme que j’adore. C’est d’ailleurs ce point de la personnalité de Rose que j’ai préféré. Elle est prête à tout pour protéger Samuel, a des principes et s’y tient. Sa relation avec les humains est assez corsée. Elle aime ses serviteurs mais n’accorde pas sa confiance facilement. Son engeance nous est révélée que tardivement et elle n’est pas comme toutes les héroïnes de bit-lit, elle a des failles. Elle se laisse berner plus d’une fois, ce qui fait qu’on a envie de la gifler et qu’on peut facilement s’identifier à elle. Seulement, encore une fois, je pense que le gros point négatif du roman est la tendance à la niaiserie et à la facilité de l’histoire entre Rose et Samuel. Encore une fois, je sais que les futurs lecteurs seront sans doute déboussolés par la fin mais pour moi, je considère plus ce livre comme un commencement que comme un one-shot. Je trouverai ça dommage que l’auteure nous laisse comme ça. D’ailleurs, elle ne peut pas.

i-cant-armie-hammer

Pour une auteure qui s’essaie pour la première fois à un livre traitant du vampirisme, je trouve que c’est un très bon premier jet. Le livre est bon, il nous tient en haleine. On a de la peine pour les deux protagonistes, on se prend au jeu et on se voit même faire souffrir les « méchants » de l’histoire bien que je comprenne les motivations. Je mets donc un bon 16 à ce livre car même si l’aspect romantique m’a profondément irritée, j’ai lu pire (La saga Twilight par exemple) et j’ai lu du mieux (Dracula, même si on a tous envie de gifler Mina au sang). J’encourage donc Alexandra à persévérer dans ce genre. Et j’ai hâte de lire The Korsican qui m’attire énormément comme livre.


Avez-vous déjà lu un ouvrage de l’auteure ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

2 réflexions sur “L’appel de ton sang, LANOIX Alexandra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s