La Tresse, COLOMBANI Laetitia (service presse, coup de ♥)

mc-thur-13

Celui qui sauve une vie sauve le monde entier. Je tiens avant tout à remercier Netgalley pour l’envoi de cet ebook qui m’a bouleversé. Ainsi qu’aux éditions Grasset pour leur approbation. Aussitôt reçu, aussitôt lu et que dire de ce livre si ce n’est qu’il frôle, est sans doute, la perfection. Mais avant de vous faire part de ma critique (à chaud puisque je viens de le terminer), je dois avant tout vous faire part du résumé de ce livre.

Attention cette chronique comporte de nombreux spoilers.

De quoi parle « La Tresse » ?

41tri3p4aal-_sx195_

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
 
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
 
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
 
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
 
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Quelques mots sur l’auteure qui est française. Comme quoi, les français ont réellement un don pour manier les mots. Laëtitia Colombani est née à Bordeaux et est actrice, réalisatrice, scénariste et plus récemment auteure de romans. La Tresse est son premier écrit et je dois dire que son pari était réussi.

b399e98cb0eb5d38a1a6bee537f8d067

On nous raconte l’histoire de trois femmes vivants dans des contrées différentes. Le roman s’ouvre sur Smita qui habite en Inde et est relégué au rang d’intouchable. Elle nettoie les latrines des autres et déteste son métier. Mariée à un homme qu’elle affectionne, elle aimerait que sa petite fille échappe à sa condition. Seulement lors du premier jour d’école, cette dernière se fait rabaisser par son instituteur. Outrée sa mère décide de l’emmener dans un périple pour aller prier son Dieu. On rencontre par le biais de Smita une culture différente de la nôtre. L’Inde est un pays pauvre, où les gens sont discriminés, rabaissés et où il est difficile de sortir de la misère sociale dans laquelle on a été elevé. Seulement l’amour et le courage de cette mère pour sortir son enfant de cette discrimination m’a conduite à avoir un immense respect pour elle. On y rencontre les rituels faits pour le Dieu Vishnou et pour se faire la fillette et sa mère n’hésite pas à sacrifier leurs cheveux, afin de s’en sortir.

tumblr_npmydqznww1uxikalo1_500
Forcément, cette actrice colle parfaitement avec ma vision de Smita.

La seconde femme qu’on rencontre est sicilienne. Elle s’appelle Giulia et son père est dans le coma. Leurs boulots : les cheveux. Ils fabriquent des perruques grâce aux cheveux recueillis dans les salons de coiffure. Seulement l’atelier du père de Giulia est au bord de la faillite. On va donc suivre la jeune femme dans sa première idylle amoureuse et voulant à tout prix sauver l’héritage de son père, n’hésitant pas à s’affirmer contre sa mère et sa sœur. Là où en Inde, les femmes sont considérées comme des moins que rien, à moins d’être mariées à un riche, en Sicile on ne veut pas changer les traditions. La femme écoute, la femme obéit et ça ne va pas plus loin. Ce roman nous offre une vision féministe de trois points de vues différents dans des pays radicalement différents.

tumblr_lx1arfzxip1r35r4io1_250
Actrice vu dans Trois mètres au-dessus du ciel.

Le dernier pays où l’on voyage est le Canada où l’on va suivre Sarah. Sarah mère de trois enfants, divorcée deux fois qui a consacrée sa vie à sa carrière. Seulement cette dernière est malade. Elle a un cancer du sein tout comme sa mère avant elle et sa grand-mère. Le cancer est une maladie vicieuse qui dévore les autres de l’intérieur. Cette histoire m’a fait largement pensée à un film que j’affectionne particulièrement et que je vous conseille de voir : Miss You Already. On y voit Sarah qui s’est forgé une image tombée de son piédestal du jour au lendemain car elle est malade. Une femme n’a pas le droit de tomber malade ou pire d’être mourante. Mais comme les deux autres personnages féminins, elle essayera de se relever malgré le fait que le cancer la ronge de l’intérieur.

tumblr_o5tprtdxqu1rfd7lko1_400
Toni Collette qui colle parfaitement pour Sarah

Avez-vous saisi que les trois femmes sont liées entre elles ? Qu’à la fin, toutes les pièces s’emboitent comme les pièces d’un puzzle. Certes l’auteure signe son premier roman mais elle signe un chef d’œuvre. Je ne dirai pas que ce roman est MON coup de cœur de l’année mais il est en troisième position après A court of Mist and Fury et Caraval. Je lui mets donc la note de 20/20 qui est amplement mérité car outre le fait qu’il soit poignant et qu’on le referme en étant émue : ce roman offre une critique de la femme réaliste.

Et vous, est-ce que vous avez lu ce livre ?

Vous tente-t-il ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s