Shades of magic, SCHWAB V. E

tumblr_inline_nam2j86snr1so10o6

Ces derniers temps, je lis pas mal. Service presse ou non, j’essaie de profiter du fait que je n’ai plus aucun examen pour rattraper mes lectures, diminuer ma pile à lire et pour le moment, j’ai pas réussi à me réfréner au niveau achat. Je suis plutôt contente. Alors avant de faire mon bilan hebdomadaire de lecture, je reviens pour vous parler de Shades of magic de V. E Schawb dont tout le monde a parlé sur la toile. Et comment dire que je reste actuellement mitigée sur ma lecture.

Résumé :

cvt_shades-of-magic-tome-1_66

Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandu quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard ! Découvrez Shades of Magic, du petit prodige Victoria Schwab, qui développe une idée surprenante qu’elle peuple de personnages inoubliables, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

J’avais d’abord comme idée de le lire en VO. Et je me suis penchée sur la version française dont la couverture est absolument magnifique. Alors, la première chose que j’ai apprécié sur ce roman, ce sont les divergences entre les différents Londres. Il y en a en tout quatre :

  • Le Londres Rouge : celui de Kell où les pouvoirs sont répandus et pas combattus.
  • Le Londres Blanc : où il ne fait pas bon d’avoir des pouvoirs
  • Le Londres Gris : où toute magie a disparu et où les objets magiques sont largement recherchés.
  • Le Londres Noir : où tout est consumé par la noirceur.

J’ai apprécié le fait qu’on ait divers univers. On rencontre beaucoup de mentalités différentes, de royauté et enfin ce roman est clairement un livre d’action. Nous avons peu de temps pour nous ennuyer. On suit donc Kell qui peut voyager à travers les mondes. Il est également contrebandier d’objets et le fils adoptif de la famille royale du Londres Rouge. Il a donc eu une vie dite dorée bien qu’il s’y refuse. Rapidement, on rencontre Lila qui est de loin mon personnage préféré. Elle est forte, téméraire et surtout c’est une voleuse. C’est appréciable de voir une fille qui en a dans le pantalon. L’aspect romantique, cette fois-ci, m’a gêné car il n’y a absolument aucune alchimie entre Lila et Kell. Elle tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Ce fut également le cas de Six Of Crows si vous vous souvenez bien. J’étais un peu en mode « wtf » en ce qui concernait la romance des deux « héros. »

ccerlb8w8aatwcx

Globalement le style d’écriture est assez fluide. Même si on s’y perd un peu dans les différents Londres. Je déplore le fait que les bloggeuses partenaires aient reçu des croquis des différents mondes et pas nous. Ou alors, mettre des cartes ? Les époques ne sont pas les mêmes, la façon de vivre non plus. Et on va dire que le fait que tout fasse un peu fouillis m’a gênée et a largement contribué au fait que cette lecture n’est finalement pas un coup de cœur, ce qui est dommage. Mais vous pouvez être certains que je lirai la suite, sans doute avec enthousiaste. Seulement, j’ai souvent un esprit de contradiction (c’est ce qui m’a fait peur avec Caraval et Illuminae) et j’ai rarement des coups de cœur pour des romans qu’on dit « hype. » Je mets donc la note de 15/20 qui est un peu ma note moyenne quand le roman est bon mais que ce n’est pas un coup de cœur.

Et vous, est-ce que vous avez lu Shades of Magic ?

Qu’en avez-vous pensé ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Une réflexion sur “Shades of magic, SCHWAB V. E

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s