Valérian et la cité aux mille planètes: le meilleur Luc Besson ?

Comment ça j’avais dit un article par jour et je n’ai pas publié hier ? Non, je n’avais pas la flemme. C’est comme j’ai des vidéos qui sont tournées, qui attendent que je les monte et… j’ai la flemme. Donc, aujourd’hui comme c’est la sortie du dernier film de Luc Besson, je me suis dit « allez, mets-toi y car sinon des gens vont dépenser des sous pour rien. » Enfin non pas pour rien. Mais tout de même. Donc Lulu pour les intimes (pour personne surtout) a sorti son tout dernier film. Le mec il n’avait rien sorti depuis Lucy (qui est une grosse daube.) et donc, je vais vous effectuer un bref rappel sur le réalisateur avant de vous parler du film. Comment ça je retarde l’échéance ? Sans doute. Donc si t’as vécu dans une grotte sans électricité depuis ta naissance, allons-y !

Qui est Luc Besson ? (et on remerciera Wikipédia pour les informations).

Luc Besson c’est un triptyque. C’est-à-dire qu’il est réalisateur, producteur et scénariste. (De temps en temps, il me semble qu’il apparait dans ses films histoire de faire un rapide coucou à tout le monde). Il est français (oui, c’est rare d’avoir des français qui font des « bons » trucs, je vous l’accorde) et il a 58 ans. C’est le réalisateur de : Le Grand Bleu, Nikita, Léon et Le Cinquième Element. Notons que trois d’entre eux sont avec Jean Reno et l’un avec une Natalie Portman sympathique avant qu’elle ne se mette à jouer les écervelées dans Star Wars ou dans Thor. (Je sais que je vais me faire taper dessus mais c’est entièrement vrai.). Depuis, il nous a plus ou moins habitué à des films un peu bas de gamme comme Taxi, Angel-A (visuellement très beau), Lucy. Et sa dernière création Valerian est le film qui a coûté le plus cher. Notons une petite facture de 200 millions. Un peu salé quand même. Donc, vous vous en doutez, je ne vais pas vous parler de son entière biographie, on s’en tape royal mais c’était juste pour faire un petit rappel car j’ai un truc qui me chiffonne dans Valerian et je vais vous expliquer quoi.

Mais de quoi est-ce que ça parle ?

Certes le titre correct est Valerian et en tout petit : la cité aux milles planètes. « Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d’agents spatio-temporels chargés de maintenir l’ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha – une métropole en constante expansion où des espèces venues de l’univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d’Alpha, une force obscure qui menace l’existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l’avenir de l’univers. »

Mon avis

De départ, le film était une assez bonne idée. Luc Besson ainsi surfe sur la vague Star Wars. Seulement, les personnes qui ne feront pas de recherches sur l’œuvre initiale (à savoir la BD Valerian et Laureline)  pourront qualifier tout ceci d’un redit du Cinquième Element (du même réalisateur) ou encore de Star Wars, Avatar etc. J’ai vu une critique où le youtubeur disait ouvertement que c’était du copié-collé. Seulement lorsqu’on se penche un peu sur l’univers de la BD, on apprendra que l’œuvre de Jean-Claude Mezières et Pierre Christin a largement inspiré l’univers de Lucas puisque son chef décorateur possédait l’intégrale de la BD chez lui et donc que le design du Faucon Millenium peut se rapprocher du XB 982. Et en ce qui concerne Le Cinquième Element, Mezières en personne fut sollicité pendant le film par Luc Besson, fan de la BD depuis sa jeunesse. Donc c’est pour ça que certains détails peuvent chiffoner nos petits yeux. C’est d’ailleurs ce que j’ai pensé en sortant : on dirait Le Cinquième Element 2. La morale est la même, les personnages se ressemblent. D’un point de vue de réalisation, la scène d’introduction est très bien amenée de sorte à ce qu’on comprend d’où vient cette cité aux mille planètes. Visuellement, ce film est aussi beau que le film de James Cameron (Avatar) mais la présence d’un trop plein d’effets spéciaux peut chiffonner et faire mal aux yeux. A vrai dire, j’admire toujours les acteurs qui dans ce cas-ci doivent jouer que sur fond vert. Ça doit être désarçonnant au possible. Seulement, là où Valerian est beau, il en reste décevant sur deux points : le scénario et le jeu des acteurs.

D’ordinaire lorsque je vais voir un film c’est soit pour l’univers de l’acteur (Tom Cruise par exemple) ou alors parce que l’histoire me plaît. Je suis dans le premier cas de figure puisque j’apprécie énormément Dane DeHaan (très bon dans Chronicle et dans The Amazing Spiderman) mais j’avais quelques réticences sur Cara Delevingne (ex-mannequin, atroce dans La face cachée de Margot et Suicide Squad). Dans ce film-ci, l’actrice est meilleure bien qu’on ait toujours envie de la gifler et DeHaan ne se foule pas trop mais reste sympathique. Seulement, on sent que Besson a tout misé sur le côté graphique du film ce qui en ressort une pauvreté de scénario. Ce ne sont pas de la faute des acteurs si le scénario est assez niais et sans intérêt. Même Clive Owen (excellent acteur pourtant) est relégué au second plan tout comme Alain Chabat ou encore Rihanna. D’ailleurs parlons-en de la scène de Rihanna qui pouvait mettre mal à l’aise, voire faire rire. Les personnages vont et viennent même si on ressent un léger pincement au cœur dès le début. Besson aborde des grands thèmes assez maladroitement ce qui font que nos deux acteurs se retrouvent avec sans rien pour travailler. Cependant, je ne désire pas totalement les blanchir car il y a quelque chose sur laquelle ils auraient pu travailler : où est l’alchimie ? On ne sent aucune connexion entre les deux ce qui est assez dérangeant. Dommage encore une fois, Besson voulait mettre en avant un duo comme dans Le Cinquième Element. Mais là où Bruce et Milla faisaient un très bon travail. Elle limitée, nouvelle née et lui un peu acariâtre, je m’en foutiste. Valerian est juste un con et Laureline, une blonde sans cervelle. Bienvenue dans le monde des clichés.

Au niveau de l’histoire, nous avons trois histoires en parallèle qui se superposent assez mal et peuvent être dénué d’intérêt. Valerian et Laureline des agents, Valerian séparé de Laureline, Laureline en détresse et enfin qui est le grand méchant du film. Bon certes, il s’agit d’un film américain et donc : on sait qui est le méchant dès le début. Point très bien souligné par le youtubeur Inthepanda dont je vous invite à aller voir la critique. Les répliques sont niaises, tout défile assez rapidement. Certes, on voit venir la fin assez rapidement et elle peut en énerver certains. Après, je peux reconnaitre ceci à Besson, Mezières et Christin : ils savent nous entrainer dans leur monde. Seulement, la BD date des années 70 et Luc Besson aurait pu rafraichir un peu l’histoire et lui donner un coup de neuf. Qu’est-ce qu’on s’en tape de la romance entre Valerian et Laureline. Le cinéma coute assez cher comme ça et si on doit aller voir un film comme ça : on veut en prendre plein à la gueule. Je mentirai si je vous disais que jamais je n’achèterai le DVD (sans doute à 10€ d’ailleurs) mais je vous conseille d’aller voir ce film en VO lorsque les places sont au rabais ou alors de vous renseigner sur l’univers dont il est tiré avant de vous installer dans les fauteuils moelleux et de vous ruiner en places/pop corn et autres conneries. Je ne regrette pas un seul instant d’être allé le voir (il faut dire que j’ai payé 6€) mais je sais qu’il n’est pas pour tout le monde. Alors je l’ai beaucoup critiqué mais j’ai tout de même passé un bon moment comme avec Avatar ou encore Le Cinquième Element. Je lui mets donc un bon 13/20 en ce qui concerne le point de vue scénario, jeu d’acteur ou autres. Et un excellent 17/20 pour l’aspect graphique car il est magnifique. Je ne parlerai pas de la musique car elle est au second plan pour moi, voire même dénuée d’intérêt. Mais en tout ça nous fait une moyenne de 15/20 ce qui n’est pas trop mal en soi.

Et vous, comptez-vous aller voir Valerian ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s