Dernier chapitre pour Le pays des contes, COLFER Chris (Saga coup de coeur)

Résultat de recherche d'images pour "once upon a time gif"

Je pense que c’est un secret pour personne mais j’adore les contes de fées et ses réécritures. Après vous avoir chroniqué le premier tome de la saga Le pays des contes écrit par Chris Colfer, j’étais en passe de faire la seconde mais ayant enchainé les autres tomes de la saga (2 à 6), je me suis dit qu’un article récapitulatif serait plus élogieux que de les faire une à une. Et puis soyons honnête, faire cinq chroniques est beaucoup plus long qu’une seule. Alors sans vous spoiler le restant de l’histoire, je vais m’efforcer de rendre hommage à ce très bel univers. Sachant que cinq romans sur six ont été des coups de cœur, je ne peux que tirer mon chapeau à l’auteur qui a su s’illustrer comme maitre du genre dans l’art des réécritures de contes de fées. Mais passons.

Le pays des contes, de quoi est-ce que ça parle ?

(Je vous joins le résumé du premier tome, ainsi que ma chronique ici pour éviter de vous spoiler)

couv43777280

Résumé : « Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais. »

Lire la suite

Publicités

{Service presse} Love, Simon; ALBERTALLY Becky #monthpride

Résultat de recherche d'images pour "month pride gif"

Je pense que ça faisait longtemps que je n’avais pas publié de chronique aussi tard. Mais je me suis dit que si je laissais ça au lendemain, j’allais être prise par cette immense flemme qui me caractérise et fait que j’ai environ une cinquantaine de chroniques en retard (au bas mot). En l’honneur de ce pride month, durant ce beau mois de juin ponctué d’éclaircis et d’orages, j’ai eu la chance grâce à NetGalley et Hachette Romans (qui avait mis ce livre en libre-service et que je remercie) de feuilleter et de dévorer Love Simon en un peu moins de deux jours. A savoir que dans le même genre de littérature, j’avais dévoré l’année dernière Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers (dont je n’ai toujours pas fait la chronique #shameonme) mais je me suis dit qu’avec la sortie du film le 27 juin et ce mois si particulier, il fallait que je vous en touche deux mots.

L’auteure

 Becky Albertalli

« Psychologue clinicienne américaine

« Simon vs. the Homo Sapiens Agenda » est son premier roman. » (Source : Babelio)

Le résumé

« Moi, c’est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d’Atlanta. J’ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.

Blue est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. Je le croise peut-être tous les jours, mais je ne sais pas qui c’est. On se dit tout, sauf notre nom. À part Blue, personne ne sait que je suis gay »

Lire la suite

Deadpool 2 ou comment finally apprécier Thanos!

Résultat de recherche d'images pour "deadpool hi tumblr gif"

“Look at me I’m a beautiful creature”. Promis, j’arrête de saouler tous mes proches avec cette chanson (celle qui a gagné l’eurovision). Non, je n’ai pas honte d’apprécier les chansons de style. Mais nevermind, si je reviens aujourd’hui c’est pour vous donner mon avis sur le second opus de Deadpool. Souvenez-vous, j’en avais fait une critique du premier où j’avais trouvé que Ryan Reynolds frisait le génie. Je n’ai jamais été particulièrement fan de cet acteur mais je dois dire que depuis qu’il joue le rôle de Deadpool. Après, je pense avoir un souci avec les Ryan. Les filles voient tellement à travers Ryan Gosling (certes il est sexy) mais mesdames, calm down, il est beau certes, il joue des rôles potables mais il y a plus beau ailleurs. (comme Sebastian Stan, Chris Hemsworth et j’en passe). Donc comme d’habitude, je vous mets le résumé mais du premier opus pour ne pas spoiler ceux qui ne l’ont pas vu et ensuite, je donnerai ma critique. Qui sera bien entendu avec spoiler. Donc surtout ne la lisez pas si vous n’avez pas vu le film.

Résumé

Résultat de recherche d'images pour "deadpool 2"

« Deadpool, est l’anti-héros le plus atypique de l’univers Marvel. A l’origine, il s’appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d’un humour noir survolté, Deadpool va traquer l’homme qui a bien failli anéantir sa vie. »

Lire la suite