Donne un nom à cet article.

Avant de commencer cet article, je tenais à remercier ma communauté d’être au top, de me suivre, de me faire des retours, d’échanger avec moi et enfin de supporter mes nombreux coups de gueule (car oui je gueule comme tout être humain #spoiler).

Et si je reviens aujourd’hui c’est pour vous parler de certaines choses (ET OH GRAND DIEU QUE ÇA VA TACLASSE DU PEOPLE). Par soucis d’équité et surtout ne voulant pas me faire insulter (quoique je m’en balec en vrai) je comptais revenir sur certaines petites choses qui m’ont pas mal dérangées ces derniers temps.

Alors à savoir que cet article est la suite de celui évoquant la secte bookstagram (car oui il faut toujours des suites même si elles sont moins bonnes que le premier volet). Mais pour structurer cet article, je vais vous faire un plan. (Petit souvenir de dissertation mais pas de problématique faut pas deconner non plus).

Première partie: Pourquoi ai-je arrêté YouTube ?

Seconde partie: La communauté « Book<insérer le nom de fin> qui se détériore de plus en plus.

Troisième partie: Montreuil ou comment croiser des personnes qui ne se sentent plus pisser.

Quatrième partie: la dégénérescence littéraire au sein même des réseaux sociaux.

Eh oui tu l’auras compris mon jeune apprenti, cet article sent bon la briquasse et avant de partir aux confins des terres du Mordor et donc me jeter des cailloux par toutes les personnes qui se sentiront visées (si tu te sens viser mon poulet c’est que t’as un truc à te reprocher xoxo).

Lire la suite

Publicités

#Happytimer: La mélodie du bonheur

Résultat de recherche d'images pour "star lord dance tumblr gif"

Non, non je ne délaisse pas mon blog au profit d’instagram. J’ai juste envie de publier lorsque j’en ai envie et j’ai longuement réfléchi. Lorsque Ultime Parole et Jordy (désolée mec mais ton pseudo est too long) ont lancé ce thème, je ne savais pas sur quelle plateforme le mettre. Ça parlait de musique, j’aime la musique mais le faire sur quel thème de musique ? J’ai donc décidé de vous mettre un petit peu des musiques que j’aime, que j’adore, qui ont bercé mon enfance, mon adolescence et ma vie d’adulte. (Non, je ne suis pas encore morte). Donc, j’en ai sélectionné 15. Et il y aura même une en bonus à la fin pour Noël qui arrive à grand pas. (Car oui, je pense déjà à Noel). Donc allons-y Alonzo !

Lire la suite

La secte Bookstagram

Encore une fois, vous me direz pas de gifs et pas de musique. Pour cause que cette fois-ci, ce n’est pas la douleur qui me fait parler mais la colère. Je m’explique.

Il y a quelques années, bien avant l’avènement du « YouTube Game », j’ai décidé lancer ma chaîne pour non seulement faire partager ma passion (le makeup) mais également apprendre à avoir plus confiance en moi. Souffrant de phobie sociale depuis mon plus jeune âge (je vous réfère à mon précédent article) je trouvai en YouTube quelque chose que je n’avais pas dans mon quotidien: une communauté. Et puis YouTube s’est développé et on ne va pas se mentir: pour y percer si tu n’as pas un matos à 500€ et que tu n’achètes pas toutes les palettes à la mode: c’est mort. Le budget le voulant suivre, le maquillage s’accumulant et le temps n’y étant plus, j’ai voulu me lancer sur le bookgame.

J’y suis depuis maintenant trois ans.

Au départ sur YouTube toujours où les vues se faisaient rares, les pouces rouges présents ou encore les heures de montage décuplées parce qu’il faut faire « de la qualité », j’ai rapidement laissé tomber. Et ça me manque.

Du coup booktube m’a fait découvrir des choses sympas. Aimer les livres à nouveau, redevenir boulimique, dépenser toujours autant mais dans des choses plus utiles mais devant le manque de temps (PS: je suis professeur dans le 94 et faisant les aller-retours Reims/Paris c’est mort pour tourner sauf pendant la nuit), je suis crevée et l’envie est passée.

Et j’ai « découvert bookstagram »

Bookstagram qui a l’époque n’était pas « fab » où t’avais pas besoin de prendre mille ans à faire un « feed » hyper stylé et où tu partageais juste ta passion des livres.

Sauf que comme toute bonne chose: c’est devenu hype.

Et les grosses « bookstagrameuses » ont commencé à former des sectes. Du genre « on sort tout le temps ensembles, on partage nos comptes à longueur de temps » et j’en passe.

Étant passionnée de livre depuis l’âge de mes neuf ans (j’en ai 28), j’ai donc avec enthousiasme participé à des bookclub de Pocket Jeunesse, lié des « amitiés » et je me suis rendue compte dernièrement qu’en fait tout ceci n’était que de l’hypocrisie.

Avec l’avènement des nouveaux widgets, des stories stylées (pour l’anecdote il faut utiliser unfold en application. Je remercie une fille de m’avoir donnée le tuyau et j’emmerde les filles qui ne m’ont jamais répondu voire même ignorée), bookstagram s’est développé, a perdu en qualité et prône l’hypocrisie autant que les youtubeuses beauté.

Comme je l’ai dit dans mon précédent article où j’ouvrais mon cœur et où je remercie le soutien que vous m’avez donnée: je suis très sensible.

Et ça me blesse.

Ça me blesse d’avoir 28 ans, que personne ne me souhaite mon anniversaire (sur bookstagram), qu’on ne réponde pas à mes questions, mes sondages et qu’en face: les gens font les gentils et des photos avec toi pour par derrière zapper ton existence.

Je ne suis pas un feed, je suis une personne.

Certes mes photos ne sont pas esthétiques (et je m’en fous) mais il ne faut pas zapper que c’est un réseau de partage. T’es pas en boîte de night, t’es pas la plus belle pour aller danser. On. S’en. Tape.

Que les photos soient esthétiques et que même Instagram soit devenu un réseau (excusez mon langage) de putaclics.

Faire des photos pour faire des likes, no way!

Je me suis cassée le cul à souhaiter des anniversaires, à partager des comptes, à faire des choses pour walou ? Mais fuck quoi. Restez donc entre vous et n’intégrez pas les gens hein mais ne venez pas vous plaindre après si vous vous sentez seules etc.

Donc au risque de m’attirer les foudres des « bookstagrameuses » hypes: bookstagram, je t’emmerde.

Je ne vise pas ma communauté car vous êtes super!

Je ne vise personne en particulier.

Cette article ne vise en rien la jalousie.

Je trouve ça juste dommage qu’on prime l’esthétique au sens même du partage. Qu’on dise d’un livre qu’il est super car il a été reçu gratos. Merde quoi. Ouvrez les yeux, ouvrez vos esprits.

Je connais des petits comptes qui méritent d’être connu!

Et pour faire un disclaimer: je me contrefous des partenariats. Je préfère lire ce que j’ai envie, partager quand j’ai envie.

Donc je suis déçue.

Et oui j’ai les nerfs car je n’oublie jamais personne et moi je ne compte pas.

A bon entendeur.

Je vous renvoie à la vidéo de Cyprien qui exprime clairement mon ressenti.

Encore désolée pour toutes les personnes qui vont se sentir visées. Mais ne dit-on pas il n’y a que la vérité qui blesse!

Je vous embrasse!

Merci de votre soutien!

Tiffanie