{Service presse} L’arrache-mots, BOUILLOC Juliette (mini coup de coeur)

Résultat de recherche d'images pour "echec tumblr gif"

Je pense qu’on peut d’emblée dire que le challenge NetGalley est un véritable échec. J’ai tenté d’y participer car c’était la première année et qu’il y avait beaucoup de livres qui m’intéressaient mais je me suis laissée portée par mes lectures personnelles et donc, je n’ai pas eu le temps de me plonger des SP. Ou pas vraiment envie. Je me suis demandée comment faisaient les filles qui recevaient des livres tous les jours ? Ça doit être éreintant. Quoiqu’il en soit, je remercie la plateforme et Hachette Romans pour ce petit bijou qui fut une véritable surprise. J’avais tout de suite trouvé que c’était le livre mystère de la mille et un livres box donc j’ai foncé tête baissée sans m’attendre à rien et quelle belle surprise !

L’auteure

Judith Bouilloc

Judith Bouilloc a grandi à Nice. Elle a fréquenté la prépa littéraire du lycée militaire d’Aix-en-Provence dans le but de devenir officier de l’armée de terre. Elle a fait science po à Aix. Elle est diplômée de la faculté de lettres de Provence, où elle a étudié la littérature en parallèle de ses études de sciences politiques.

« Les Maîtres du Vent » est son premier roman, commencé alors qu’elle vivait en Allemagne, au cœur de la forêt noire, et l’a terminé dans la petite ville de Bitche, au centre du parc régional des Vosges du nord.

En littérature, elle aime les genres de l’imaginaire, fantasy et science-fiction.

Le résumé

L'arrache-mots par Bouilloc

« « La phrase s’écoula de ses lèvres lentement, intelligiblement. Les enfants retinrent leur souffle. Au cœur de la bibliothèque de Pergame, la magie opéra encore une fois. Les caractères se décollèrent de la page en tremblotant, ils virevoltèrent sous le nez de la jeune femme avant de dessiner quatre silhouettes distinctes. Les gamins pouvaient reconnaître le marchand d’habits accoutré d’un magnifique pourpoint, et ses trois filles, dont l’une était vêtue avec moins de fanfreluches que les autres… c’était la Belle. »

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait. »

Mon avis

Ce livre est sorti de nulle part. Et il m’a attiré de suite. Certes, j’ai mis du temps à me plonger dedans car je ne pouvais le lire que sur mon téléphone. Donc, j’ai décidé de me plonger dedans entre deux tomes du Trône de Fer et j’ai bien fait. Nous suivons donc Illiade qui a accepté un mariage arrangé et qui doit se rendre à Babel (yep, comme dans La Passe-miroir) pour devenir conteuse. Elle a le pouvoir d’arracher les mots des livres pour leur donner vie. Alors qu’à mon sens ce talent est inexploité dans ce court roman, j’ai apprécié les personnages. L’héroïne a un caractère bien prononcé (finally, yes), le héros principal est assez sympathique bien qu’il m’ait beaucoup fait pensé à Thorn et ensuite la mamie. Une mamie qui crache des flammes. Mais what the fuck ?

Pour tenter d’oublier ses fiançailles ratées, la jeune fille entama une longue descente dans les mondes imaginaires de la littérature.

La plume de l’auteure est très mignonne, très enfantine et nous ne plongeons pas dans le cliché du young adult que j’ai longtemps critiqué. Alors que les lectures de ce genre se font rares chez moi, j’ai eu une bonne surprise et je ne peux que vous recommander ce roman qui est parfait pour l’été qui arrive (et se fait attendre). J’ai eu un mini coup de cœur et je ne pourrais que lui reprocher la rapidité avec laquelle les intrigues se démêlent. Je lui ai donc mis la très bonne note de 18/20 et je vous le conseille vivement.

Une vraie bouffée d’air frais dans le young adult. Et ça ne fait pas de mal.

L’avez-vous lu ? Aimé ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Une réflexion sur “{Service presse} L’arrache-mots, BOUILLOC Juliette (mini coup de coeur)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s