Shadowhunters ou une énième adaptation d’une série littéraire

9751ce5d-1c41-4835-af97-f2697d29c7a4

Non mais vous allez me dire, STOP AVEC TES SERIES. Parle-nous de beauté, fais des vidéos mais entre le concours, le mémoire et les dossiers, on va dire que je n’ai pas trop le temps de filmer (pis j’ai fait une overdose de chocolats durant ces derniers jours donc je vous laisse deviner l’état de ma tronche). Alors aujourd’hui, je viens pour vous parler d’une série Netflix (encore et toujours addict à ce service) et il s’agit de Shadowhunters. Soyons clairs, je ne comptais pas trop faire d’articles dessus parce qu’il y a déjà des vidéos, des articles mais je devais donner mon avis sur cette série que je ne juge pas trop mauvaise.

Alors pour ceux qui auraient vécu dans une grotte, Shadowhunters est l’adaptation en série des livres Mortal Instruments qui a aussi été adaptée en film (avec Lily Collins –fille de- Jamie Campbell-Bowell –autant de charisme qu’une huitre- Jonathan Rhys Meyer –mais si le Roi Henri dans les Tudors quand c’était hype qui a aussi fait une adaptation ratée de Dracula– et l’autre connasse de Cersei qui se la joue Blanche Neige pendant tout le film.) BREF, je ne reviens pas sur cette adaptation ratée qui avait pourtant du potentiel mais on va dire que Lily Collins n’avait pas encore appris à jouer correctement (contrairement à son rôle dans Love Rosie) et l’autre huitre blonde devrait s’en tenir aux brèves apparitions dans les films comme il l’a fait dans Harry Potter (sisi c’était l’amoureux de Dumbledore).

Mais de quoi est-ce que ça parle ?

Clarissa « Clary » Fray est une jeune adulte de 18 ans qui vit à New York avec sa mère et étudie l’art. Lors d’une soirée dans un club new-yorkais, elle assiste au meurtre d’une femme par trois jeunes étranges qu’elle seule semble voir et tue par accident un homme. De retour chez elle, sa mère, Jocelyn, lui révèle leurs véritables natures : elles descendent d’une longue lignée de Shadowhunters, des chasseurs de démons mi-anges mi-hommes. Mais avant de pouvoir lui en dire plus, des hommes viennent les attaquer, ce qui pousse Jocelyn à téléporter Clary ailleurs.

Clary fait alors la rencontre de Jace, l’un des jeunes du club mais surtout un Shadowhunter. Au côté d’autres Shadowhunters, il lui fait découvrir l’Institut ainsi qu’un monde surprenant et peuplé de Créatures Obscures telles que les vampires, les loups-garous et autres démons. Clary va tenter de comprendre ce monde particulier auquel elle appartient depuis toujours sans le savoir et de sauver sa mère.

Bon on peut noter certaines différences d’avec le livre puisque là on a décidé de faire prendre trois ans à cette chère Clary qui malheureusement… BON PAYEZ DES COURS D’ACTING A CES GENS BON SANG. Je me calme, je me calme.

tumblr_nckhxeqn8l1u007ujo1_500

Alors, on retrouve du beau monde quand même (oui comme d’habitude, je vais passer en revue le casting), alors commençons par la rousse écervelée qui campe l’héroïne « oh mon dieu, oh je peux pas, Mamaaaaaan ! » elle est jouée par Katherine McNamara qui est une chanteuse (elle a bien la tête à chanter de la Pop débile mais pas genre Taylor Swift, elle, elle a du talent) et dans Le Labyrinthe – La Terre Brûlée (j’ai vu le film et elle ne m’a PAS marquée du tout la mémère). Ensuite le rôle du « beau gosse », c’est Dominic Sherwood (je l’ai surnommé « tête à claques ») vu dans Vampire Academy (et dieu seul sait que j’aime ce film pourtant bien naze.) Notez que la couleur de ses yeux m’a fortement perturbée pendant tout le long de la série. Il a un œil marron et un bleu, c’est pas courant. Ensuite on a Simon (j’aime bien ce personnage et je trouve que c’est celui qui évolue le mieux en terme physique bien entendu) jouée par Alberto Rosende (ils ont un peu trop accéléré l’évolution du personnage mais bon fallait lui donner de l’importance). Lui, il est inconnu au bataillon. Dommage. PASSONS A LA BOMBASSE. LA VRAIE. Non mais elle, elle joue super bien, elle est magnifique. Je parle bien sûr d’Emeraude Toubia en même temps, c’est une mannequin donc bon. Sa plastique va ravir les messieurs je pense. Tout comme celui qui campe son frère à l’écran (oui elle joue Isabelle) ravi les demoiselles. Matthew Daddario qui aurait pu faire un très bon Jace si on avait pas pris l’autre ,nabot arrogant. Il joue Alec et… est gay (dans la série) c’est le petit frère d’Alexandra Daddario (mais si la cruche dans Percy Jackson. D’ailleurs ils ont les mêmes yeux) puis bien sûr que serait Alec sans Magnus. MALEC FTW. Lui, on le connait. Du moins pour ceux qui ont vu Glee puisque c’est Harry Shum Jr où le chinois stigmatisé à mort dans la série. Je suis contente qu’on le revoit surtout que lui comme Matthew, ils ont un charisme qui transcende le plafond. Puis un des autres rôles récurrents est celui de Luke (le petit copain de la mère de Clary, ex bestah du Father qui a tourné psycho parce que sa femme l’aimait plus) joué par Isaiah Mustafa (je le trouve sexy.) et il a fait une brève apparition dans Selfie (série que je regrette amèrement). Je crois avoir tout dit. AH NON. Le méchant. Mais lui aussi manque de charisme. Il s’agit de Alex Van Sprang et j’ai du mal un méchant sans cheveux. Jonathan avait des dread, lui il a le crâne rasé mais mettez-vous d’accord. Et il jouait dans Reign. Si le roi qui a viré psycho. A croire que le mec aime les rôles de psychopathe.

tumblr_o0yazkjppw1qjc9jro1_500
Regardez-moi cette bombe. Coucou Alec!

Maintenant parlons de comment cette série a été amenée.

L’idée d’amener les livres en série était une meilleure idée que celle d’en faire un film. Pourquoi ? Parce qu’il y a tellement de contenus à développer que ça a forcément été baclée dans le film. J’ai lu le premier roman il y a une éternité ainsi que le second mais je me suis arrêtée là car il suffisait d’aller sur Wikipédia pour tout savoir. Certaines sagas sont d’ailleurs meilleures en séries comme Vampire Diairies et j’espérai réellement qu’on s’éloignerait des romans comme l’a fait Julie Plec. Je n’ai pas été déçue là-dessus car il est vrai que les scénaristes se sont permis certaines libertés et c’est l’avantage qu’à Netflix. Il laisse libre court à leurs scénaristes contrairement à d’autres chaînes. Cependant, on a vu que la série a accru en budget au fur et à mesure. Les runes faites d’abord au marqueur pour finir par être plus développé et même au niveau des décors. La fin de la première saison nous laisse sur notre fin ce qui est une bonne chose. Car autant le film on ne voulait pas voir la suite, autant là on nous donne du contenu. J’ai passé un bon moment à regarder les treize épisodes et j’attendais avec impatience comment serait amenée la grande révélation (pas de spoil, t’iras voir comme un grand ce qu’il se passe). On pouvait retrouver à la fois la série en français pour ceux qui ne tolèrent pas la VO et en VF. J’ai essayé les deux et la VO est meilleure bien entendue. Seulement, le point qui me gêne est que les acteurs principaux (Jace et Clary) manquent cruellement d’expérience. Autant Nina Dobrev dans The Vampire Diairies faisait nunuche mais c’était le rôle qui était comme ça et on a pu la voir développer son jeu d’acting avec Katherine et les autres doubles. J’avouerai que je n’adhère pas à Katherine McNamara que je compare à une Kristen Stewart ou une Jennifer Lawrence. Toujours les mêmes expressions et l’impression que tout est surjouée. Dominic Sherwood a rendu un Jace qui est cool, certes un peu égocentrique totalement détestable et on en vient presque a espéré que Clary ne finira pas avec Jace mais plus avec Simon. Pour les autres personnes, il n’y a rien à dire si ce n’est le passage où l’on voit les parents jeunes. Très mal amené encore une fois. Mais je ne spoile rien. Je dis juste qu’il faut regarder pour la performance d’Harry Shum Jr et de Matthew Daddario qui rattrapent nettement le niveau de cette série qui aurait pu être pathétique.

tumblr_inline_o4csh7nurs1ry4gkf_500

Je ne jugerai pas cette série comme bonne ou mauvaise. J’attends de voir la suite mais les trois derniers épisodes ont largement relevé le niveau des précédents. J’espère juste qu’entretemps Dominic et Katherine arriveront à développer l’alchimie qu’avait Lily et Jaime (qui formaient un couple dans la vraie vie. Too bad, ils ont cassé.) parce que ça peut frôler le ridicule. Enfin donnez de la matière à Simon qui est promis à de grands trucs tout comme Isabelle.

Les points forts & les points faibles

Les points forts

  • Une intrigue qui évolue au fur et à mesure, fait donc qu’on reste accroché à cette série
  • Malec, of course
  • Emeraude Toubia qui relève à elle seule le niveau.
  • Les blagues d’Harry Shum Jr et son personnage plus qu’égocentrique
  • Les effets spéciaux avec les loups garous et les frères silencieux (j’en ai encore la chair de poule)
  • Un plot twist final qui nous tient en haleine.

Les points faibles

  • Le méchant manque cruellement de charisme
  • La mère qui se la joue Blanche Neige toute la saison
  • Katherine McNamara et Dominic Sherwood
  • Le budget maquillage. MAIS DONNEZ DE L’ARGENT A CES GENS !

Ma note globale serait de 13/20.

La série est bonne mais reste passable. Les épisodes sont en dent de scie et on met du temps à secouer les personnages. Sans doute un peu trop. Donc à voir avec la suite mais en attendant ça ne mérite pas mieux.

Si vous aussi vous avez vu Shadowhunters, donnez-moi votre avis en commentaire et n’hésitez pas à vous abonner à mon blog si vous voulez plus de critiques !

Je vous embrasse.

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

2 réflexions sur “Shadowhunters ou une énième adaptation d’une série littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s