L’héritière de SALISBURY Melinda (LC)

1b669b1c99f59f84e302d90f62054a25

En ce moment, je me trouve pas mal active sur mon blog –bien que je reste en retard dans la quasi-totalité de mes chroniques à la fois sur mon blog et sur ma chaine #jaiunevie si bien que ce soir, je vous reviens avec une lecture commune organisée avec le sugar books club tenue par la jeune fille de la chaine Les Lectures Sucrées. J’avais fait celle du mois dernier puisqu’il s’agissait du premier tome de la saga Sunshine de Paige McKenzie. Je l’avais d’ailleurs adoré mais j’ai refusé de faire une chronique sur mon blog puisque le second tome était paru en français et donc je voulais le lire pour parler des deux d’un coup. Comme ça, c’est fait et on en parle plus –comme la passeuse d’âme et tous les romans qui ont des suites-. Alors, je sais, certains vont s’insurger en disant  » oui mais l’héritière, c’est le premier tome d’une trilogie et t’en parle quand même ». Oui mes bouchons mais le second tome n’étant qu’en anglais, je dois dire que je vais un peu repousser l’échéance pour le lire. J’ai bien assez de livre à lire comme ça, dit-elle alors qu’elle a trois livres en cours actuellement et que des lectures communes. (J’en ai d’ailleurs fini une hier mais d’une nullité, ce truc. La chronique viendra dans les jours à venir.) Je suis souvent plus propice à parler des livres que j’ai aimé, que ceux que j’ai détesté (et qui en plus était hors thème puisqu’il aurait mieux convenu pour le mois précédent.) Il est sept heures du matin et je suis toujours paaaaas couchée. Pour vous dire à quel point ma lecture m’a emballée. Alors, parlons-en et rentrons dans le vif du sujet : L’héritière, le tome 1 de Mélinda Salisbury.

De quoi est-ce que ça parle ?

bm_cvt_lheritiere_9429

« Twylla est promise au prince héritier du royaume de Lormere. Mais la jeune élue possède un don maléfique. Elle a le pouvoir de tuer par son simple toucher : elle est l’arme parfaite ! La cruelle reine qui l’a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Nul ne peut approcher Twylla sans risquer sa vie. Jusqu’au jour où Lief, son nouveau garde, charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission … »

Il s’agit ici du premier roman de l’auteure anglaise qui nous plonge dans un univers assez particulier. Mais déjà, quelques mots sur Mélinda. Elle est née dans les années 80 et elle a été inspirée par une grande auteure –l’une des meilleures selon moi- J. K Rowling. Donc cette jeune femme me semble fort sympathique et je vais suivre ses romans avec impatience. Le second tome de la trilogie « The Sleeping Prince » est sorti cette année (en anglais) et le dernier tome « The Scarecrow Queen » sortira en 2017 et marquera la fin de la trilogie. Je pleure d’avance mais déjà avant de pleurer, il faudrait que je lise le second tome non ? Même s’il est en anglais.

Donc commençons déjà par nous attarder sur les personnages puisqu’ils ne sont pas nombreux. On retrouve Twylla –déjà c’est quoi cette idée de nom à la con ?- qui se retrouve isolée de tout le monde puisqu’elle est la Daunen incarnée, en gros l’incarnation de la progéniture d’une déesse machiavélique et d’un dieu bienveillant. Elle a pour mission de chanter et de tuer les gens. En gros, elle avale un poison qui la rend intouchable auprès des autres et par un simple contact :  boum you’re dead. (Je connaissais le boom pregnant mais j’avouerai que celui-là, inconnu au bataillon) et donc elle vit dans une tour, isolée de tous. Ça ne vous fait pas penser à quelqu’un ? Si à Raiponce. Sauf qu’elle est rousse. Contrairement aux restes de la populace qui est quasiment brune –en hommage à la pouffiasse de reine- et elle doit prier les dieux aussi. Bref, elle est pieuse, vierge et promise au prince. Donc le prince c’est Marek. Et autant dire que j’ai lu des chroniques où les gens l’aiment bien mais moi, il me fait juste pitié. Déjà, il se comporte comme si tout lui était acquis et je n’ai pu m’empêcher de faire le lien avec le prince décrit dans la saga de Sarah Pinborough. Sauf que lui, il est fou amoureux de Twylla qui elle est amoureuse de Leif. Leif, son garde du corps sexy (l’autre étant malade, elle passe donc quinze jours, trois semaines enfermée dans une tour à cause de ça) qui se permet de trop l’approcher, d’être familier. ALORS JE REMERCIE LES CHRONIQUES POUR LES SPOILERS. FUCK LITTLE BIATCH. Mais en gros, il est mon personnage préféré. Je l’aime, je l’adule. Et je dois avoir un problème avec Sam (Heughan) mais je la vois encore dans le rôle. Phoque !

sam-heughan-sexy-gifs-04302015-09
Mon Leif à moi ♥

Après, on a le roi, insipide et sans saveur qui est soumis à une reine machiavélique (elle me rappelle Levana de la saga des Chroniques Lunaires de Marissa Meyer dont je dois relire le premier tome) et complètement folle. Voilà c’est pas compliqué comme dans la plupart des contes de ce genre, la reine est la méchante, veut garder le pouvoir et là bizarrement, je l’imagine assez bien en Lana Parilla. Parce que cette femme serait parfaite. Mais rien ne me vient pour Marek, je sèche. Tandis que Twylla c’est Alina Kovalenko.

tumblr_inline_my15wz2xxy1qdjhqf
Cette biatch qu’on rêve de cramer!
tumblr_mtz5kbyzma1r0rnczo3_400
Ma version de Twylla! La perfection!

Autant les personnages sont bourrés de cliché. Le prince fou amoureux, elle qui le fuit pour le garde, la reine qui manipule tout le monde. Autant, la fin m’a laissée sur le cul –mauvais choix de mots puisque je suis assise sur les fesses- mais disons, avide. Je veux lire la suite. JE LA VEUX. JE LA NEED. Parce qu’à la fin, il y a une sorte d’ouverture et je veux savoiiiiir. C’est comme la seconde saison d’Outlander. A la fin, tu veux savoir ce qu’il va se passer (désolée les chéris mais Outlander c’est hype depuis un an alors que j’ai lu le premier tome il y a deux ans –merci wikipédia pour m’avoir spoilé la suite. Fuck you Bastard.-) Donc j’espère que la suite sera à la hauteur de ce premier tome –souvent les tomes 2, c’est pas trop ça- et je ne peux que remercier Les lectures sucrées et toutes les personnes ayant rejointes le bookclub pour ce choix de lecture.

Je lui mets la note de 16/20 parce que les personnages sont un peu clichés tout de même mes lapins.

Et toi est-ce que tu l’as lu ?

Si oui, as-tu aimé ?

Je vous embrasse.

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s