Carry On, ROWELL Rainbow

tumblr_nrca83f9un1ss6p7vo1_500

Ce n’est jamais évident d’écrire un article lorsqu’on n’a pas aimé un ouvrage. Surtout d’en faire la critique constructive. Alors, je reviens vers vous pour vous parler de Carry On car comme on le sait, j’ai fait une semaine Rainbow Rowell la semaine dernière où j’ai lu (et non dévoré comme Fangirl) tous ses ouvrages pour porter un regard globale sur son œuvre. Et j’en ressors avec un constat : une bonne auteure mais pas avec beaucoup d’originalité dans ses histoires. Donc penchons-nous sur Carry on et je rendrai mon verdict sur Rainbow Rowell dans le dernier article la concernant sur Attachement. Autant les faire dans l’ordre chronologique n’est-ce pas ?

Mais Carry On, de quoi est-ce que ça parle ?

couv9521635

« Simon Snow déteste cette rentrée. Sa petite amie rompt avec lui ; son professeur préféré l’évite ; et Baz, son insupportable colocataire et ennemi juré, a disparu. Qu’il se trouve à l’école de magie de Watford ne change pas grand-chose. Simon n’a rien, mais vraiment rien de l’Élu. Et pourtant, il faut avancer, car la vie continue… »

Donc Rainbow Rowell nous plonge dans l’univers largement décrit dans Fangirl. En effet, la saga Simon Snow est un peu l’équivalent d’Harry Potter mais en moins bien. Alors, on nous présente Simon Snow « héros » de notre histoire. Attardons-nous cinq minutes sur le personnage. Simon Snow est censé être Harry Potter. Mais là où Harry nous inspire beaucoup de sympathie et de la pitié, Simon nous donne juste envie de le gifler. Il est insupportable. Comment les gens font-ils pour apprécier ce genre de personnages ? Enfin, le second « héros » de notre histoire est celui pour lequel, j’ai le plus de sympathie : Baz. Baz est un jeune vampire qui est amoureux de Simon Snow et qui ferait tout pour lui.

L’intrigue est basique, plate et sans fondement. Simon se fait poursuivre, Simon se fait enlevé et ainsi de suite. Honnêtement, je n’ai pas détesté ce roman et je n’ai vu aucunement le côté Harry Potter. Car là où on est immergé petit à petit dans l’univers de J. K Rowling, l’univers de Rainbow Rowell nous donne juste envie de couler. Comme des pierres. On a tellement d’informations d’un coup, des histoires qui se sont passées avant qu’on ne comprend pas du tout. J’ai horreur de ça dans une histoire car ça me laisse perplexe et m’irrite. J’ai soupiré, levé les yeux au ciel pour finir par en avoir, sauter trois chapitres et aller à la fin pour voir l’intrigue. A la limite, j’ai été triste que la fille qui élève les chèvres meure mais ça s’arrête là. La petite copine de Snow me provoque de l’empathie car être la copine du mec à qui il arrive plein de conneries, ça donne envie de fuir. Sa meilleure amie –pot de colle- m’a donné envie de me facepalmer plus d’une fois.

296a7e56819db4dd186addef102bf642

Bref, pour un premier roman dans le fantastique, je pense que RR devrait arrêter les frais ici ou alors construire son propre univers et pas commencer sur un univers « déjà établi » que le lecteur ne connait pas. Enfin, je suis bien heureuse de l’avoir lu en ebook et non en livre car ça m’aurait embêté de le revendre ou même de m’en servir comme calle-porte. Comme je ne juge pas ce roman extrêmement mauvais, je lui donne un 12/20. Pas plus, pas moins. Je pense qu’il y a mieux et qu’on n’aura aucun mal à trouver mieux.

Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Je vous embrasse !

Que la force soit avec vous !

Tiffanie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s